5 conseils utiles pour progresser en dessin

progresser en dessin

En tant qu’amateur de dessin, vous avez sûrement rêvé de maitriser cet art en seulement quelques jours. Pourtant, devenir un professionnel du dessin en si peu de temps n’est qu’illusoire. En effet, les plus grands dessinateurs ont mis des années d’entrainement afin de perfectionner leur technique. Avec un peu de rigueur et de la volonté, vous pouvez noter une nette progression dans vos dessins. Les conseils suivants peuvent vous aider dans cette quête.

1. Adopter une routine pour progresser

Le dessin est une discipline qui peut paraitre facile en apparence. Pourtant, la pratique est souvent plus difficile pour un débutant. Contrairement à ce que vous pouvez croire, il ne suffit pas d’un carnet et des crayons à papier pour réussir un dessin. Au contraire, au même titre que les disciplines sportives, une pratique quotidienne d’une dizaine de minutes peut vous aider à progresser. La régularité et la persévérance vous permettent d’améliorer votre pratique sur le long terme. Par ailleurs, dessiner sans visualiser son sujet n’est pas la bonne méthode. De même, recopier des dessins d’autres artistes et des photos ne contribuent pas à votre progression. Avant de réaliser un dessin, il est important de visualiser son sujet. Si vous êtes débutant, ne vous tracassez pas pour les outils. Avec des matériels de base comme un carnet, un stylo, un crayon à pointe fine, des feutres noirs, un crayon de couleur Faber Castell et une gomme, vous pouvez vous appliquer sans pression.

2. Les croquis préparatoires pour progresser rapidement

En matière de dessin, certaines personnes effectuent directement le croquis afin d’aboutir au résultat. Pourtant, l’histoire de l’art démontre que les plus grands artistes ont travaillé des croquis préparatoires avant de concrétiser leur œuvre. Si vous êtes encore débutant, dessiner en grand format n’est pas la meilleure technique. Vous ferez face à des difficultés au niveau de l’échelle entre le support et le modèle. Par conséquent, une étude préalable du sujet est indispensable. Cela vous permet d’identifier la composition et le cadrage de votre dessin. Si vous aimez les dessins en grand format, la meilleure technique consiste à dessiner en petit format afin de tester les cadrages possibles. Ces dessins préparatoires vous permettent d’étudier les différents points de difficultés et de les résoudre. Pour l’œuvre finale, votre technique s’affine et le rendu est de meilleure qualité.

3. Optimiser les moments de concentration

Pour progresser rapidement en dessin, certains dessinateurs sont tentés de réaliser de longues heures de séances. Pourtant, de telles pratiques réduisent votre concentration. Suite à cette séance intensive, vous n’aurez plus envie de reprendre un stylo pendant des jours. Pourtant, une pratique quotidienne de quelques minutes ou quelques heures suffisent amplement. À cet effet, l’irrégularité dans la pratique est le pire ennemi de votre progression en dessin. Une étude réalisée durant la Seconde Guerre mondiale révèle que la capacité du cerveau humain à tenir une concentration optimale est de 30 minutes. Passé ce délai, le niveau de concentration baisse et le cerveau commence à faire des erreurs.

Afin d’optimiser votre concentration, il est important de mettre en place des séances équilibrées. Pour ce faire, vous pouvez réaliser des séances d’une demi-heure, puis faire une pause de cinq minutes. Au bout de trois séances, vous pouvez allonger la pause pour maintenir la productivité. Cette pratique vous permet de réduire le stress et d’augmenter votre productivité.

4. Perfectionner les techniques de dessin

Dans le monde du dessin, les étudiants en art s’exercent souvent en copiant de grands maitres de la discipline. Cela vous permet de réaliser des entrainements tout en progressant. Cependant, il est important de faire la distinction entre la copie et le calque. Décalquer un dessin ne vous apporte aucune plus-value. De son côté, la copie fait fonctionner votre cerveau. Durant le processus, vous apprenez les proportions de l’œuvre. Si vous aimez dessiner un personnage, il est important d’étudier en profondeur les proportions du corps humain. Pour ce faire, vous pouvez utiliser les planches anatomiques en médecine. Commencez par des dessins nus afin de bien détailler les proportions. Vous n’aurez pas besoin de modèle, il existe des livres de modèles nus qui s’adressent aux dessinateurs débutants.

Par ailleurs, l’usage de la gomme est une erreur que les débutants commettent souvent. Certes, l’outil fait partie des fournitures de beaux arts utiles pour corriger les traits. Cependant, si vous voulez progresser, il est préférable de recommencer le dessin plusieurs fois que de corriger un dessin. Cela vous procure de l’exercice afin de réussir votre technique.

5. Reconnaitre ses erreurs

En tant que dessinateur débutant, il vous arrive de penser que votre dessin est raté. Une telle pensée n’est pas contreproductive. Au contraire, reconnaitre ses erreurs permet de progresser. Une erreur vous invite à repenser la méthode utilisée et à l’améliorer. D’ailleurs, les amateurs de dessins possèdent généralement un papier à dessin d’entrainement rempli de dessins ratés.