Echantillon de copies réalisées par Michel Mancini

Michel Mancini

C’est en 1973, que Michel Mancini a commencé sa carrière de copiste de tableaux de maîtres anciens.

A la même époque, il a mis au point un procédé exclusif de veillissement provoquant la patine et la craquelure du vernis, apanage des oeuvres âgées de plusieurs siècles, ce qui leur permet de s’intégrer parfaitement avec un mobilier ancien, bien qu’elles aient aussi leur place dans un décor mélangeant l’ancien et le moderne, Art Deco ou encore franchement “Design”.

Comme le dit Michel Mancini, la copie de tableaux de maîtres anciens est un art, et la maîtrise de cet art, c’est faire d’une simple reproduction un véitable tableau de maître.

Il travaille entièrement à la main, à partir de photographies de très bonne qualité et de grandes dimensions et se rend si nécessaire dans les musées (si l’original comporte des détails trop petits pour être parfaitement distingués sur une photographie) pour faire des croquis de détail.

Une reproduction de tableau lui demande au minimum un mois de travail et souvent plusieurs mois, jusqu’à 24 mois pour les oeuvres d’exception, ceci afin d’atteindre la perfection.

Le savoir-faire de notre copiste qui s’appuie sur plus de trente années d’expérience est une garantie de qualité, mais nous vous invitons à venir voir vous-même sa collection privée en nous contactant pour prendre rendez-vous.

Comme vous pourrez en juger, en examinant les photographies ci-dessous, et tout particulièrement celle du fragment du triptyque le Jardin des Délices d’après Jérome Bosch comportant l’auto-portrait de Bosch, un seul de ses tableaux accroché au mur de votre résidence ou dans les locaux de votre entreprise est un rêve inaccessible pour la plupart des amateurs de peinture, à moins d’être extrêment fortunés.

Copie par Michel Mancini du Bouquet aux hortensias d'après Juan de Arellano

La photographie ci-dessus ne met pas en valeur l’original,
car elle a été prise avant son installation dans une salle dédiée
du Musée du Prado,
à une époque où les conditions d’éclairage étaient médiocres
et où les appareils photo moins performants qu’aujourd’hui.