Biographie et oeuvres de Sandro Botticelli (1445-1510)

Sandro Botticelli

 

Copie par Michel Mancini de Histoire de Nastagio Scène 3

Alessandro di Mariano di Vanni Filipepi, dit Sandro Botticelli, est un peintre né, entre mars 1444 et mars 1445, dans le quartier d’Ognissanti de Florence, où son père était tanneur. Il meurt en mai 1510 dans la maison de la Via della Porcellenna où il aura travaillé toute sa vie, sans jamais s’être marié ni avoir eu d’enfant.

Botticelli est un surnom (de  » botticello  » qui signifie petit tonneau en italien), sans que l’on sache si c’était pour sa corpulence ou pour être un grand buveur ; selon d’autres sources ce surnom qui avait été donné à son frère aîné Giovanni s’était rapidement transmis au cadet.

Botticelli entre à l’âge de quinze ans, comme apprenti, dans l’atelier de Fra Filippo Lippi (1406-1469), moine et peintre de Florence, auteur de peintures religieuses où il reçoit une formation en ce qui concerne une synthèse entre le nouveau contrôle de formes tridimensionnelles, l’expression délicate des visages et des gestes, les détails décoratifs (héritage du Gothique tardif) et un style intime.

Il y travaille avec les peintres Antonio del Pollaiuolo et Andrea del Verrocchio et y fait l’ apprentissage de l’orfèvrerie, de la gravure et de la ciselure ce qui influencera la ligne de son dessin. Botticelli travaille beaucoup avec les artisans et notamment avec son frère, orfèvre avec qui il partage son atelier.

À partir de 1481, Botticelli est appelé à Rome par le pape Sixte IV pour décorer la chapelle Sixtine aidé de trois autres grands peintres. Les rivalités qui existent entre le pape et les Médicis, leurs mécènes, font que son talent n’est pas reconnu.

Après avoir réalisé trois grandes fresques :

· les Épreuves de Moïse
· les Épreuves du Christ
· le Châtiment de Coré

Il revient à Florence, furieux de l’injustice qui a été faite à ses chefs-d’œuvre et du fait qu’il a été accusé de sodomie par ses ennemis, et décide de ne plus jamais quitter sa ville natale.

Aussitôt rentré, il peint la Naissance de Vénus en 1484, l’une de ses plus belles œuvres. Il eut comme élève Filippino Lippi, le fils de son maître, Fra Filippo Lippi.

Pour le mariage de son fils Giannozzo avec Lucrece Bini, le mécène de Botticelli, Antonio Pucci lui commanda une série de quatre tableaux pour la luxueuse décoration de son palais de Florence où ils ornèrent une tête d’un lit jusqu’en 1868.

Les trois premiers tableaux de la série (qui sont maintenant au Musée du Prado) relatent l’histoire de Nastagio degli Onesti, un chevalier de Ravenne, dont la bien aimée refusait de l’épouser et qui finalement s’y résolut. Ce sont les plus décoratives de toutes les oeuvres de Botticelli. Le quatrième panneau (qui est maintenant dans une collection privée et est d’un style différent de moindres qualités picturales) dépeint le mariage de Giannozzo Pucci avec Lucrece Bini à Florence.